Le moment crucial pour choisir l’éducation de votre enfant !

L’Education avec un grand E !

Aujourd’hui nous parlons d’éducation et je vais vous raconter l’histoire de Léon et sa maman. Ils sont passés par un moment difficile que vous avez peut-être déjà vécu ou observé.

« Aujourd’hui après une nuit difficile vous avez votre petit garçon Léon, 2 ans, avec vous toute la journée.

La matinée commence difficilement. Il voulait le pull rouge et non le bleu, du cacao à la place de son biberon du matin, bref il est 10 heures elle est épuisée et il faut encore aller faire les courses pour pouvoir manger à midi.

Les courses en général elle évite de les faire avec Léon, c’est toujours un moment de tension, une fois sur deux ça finit en crise…

Mais aujourd’hui elle n’a pas le choix!

Le voila installé dans la voiture, excité d’aller au magasin comme un grand, une fois arrivés elle le met dans le caddie, il ne veut pas!

Il veut marcher, bon il marcher un peu, il s’éloigne de vous, va prendre des articles dans les rayons qu’elle remet, et là c’est la crise !

Il se met à hurler, à pleurer, se couche à terre, tout le monde vous regarde, vous êtes fatiguée, stressée, elle ne sait plus quoi faire..

Elle attrape son bras, le secoue un peu et s’énerve. Il pleure de plus belle, elle le soulève et l’assoit de façon très ferme pour qu’il comprenne qui décide et que c’est fini les crises!

Rentrée à la maison elle se calme et s’en veut d’avoir réagis comme ça.De l’avoir bousculé il n’a que deux ans il ne comprends pas tout…

Suite à cette situation Léon se sent incompris et elle coupable de sa réaction. »

Sa hantise était de reproduire ce qu’elle a vécu enfant et pourtant, ce que qui vient d’arriver…

Vous vous demandez surement comment on en arrive là et comment l’éviter. Comment une maman aimante peut agir d’une façon qu’elle même condamnerait. Ce n’était pas l’éducation que vous vouliez lui donner…

Vous verrez que culpabiliser même si c’est le premier réflex ne sert à rien. Vous avez le doit de ressentir de la culpabilité mais ça ne vous aidera pas à réagir différemment la fois suivante.

Par contre comprendre pourquoi vous avez été dépassée par vos émotions, comprendre comment vous fonctionnez en tenant compte de votre vécu, votre situation familiale vous aidera. Vous pouvez par exemple analyser la situation et voir si un élément a été le déclencheur pour vous.

Si vous l’identifiez, travailler dessus pour être moins sensible ou comprendre comment il arrive. Si vous le voyez arriver vous pouvez mettre votre enfant en sécurité, vous éloigner, respirer et revenir en étant calme et maitre de vous.

Parlez à votre enfant pour qu’il comprenne que maman est en colère mais que ce n’est pas contre lui, qu’il n’a rien avoir dedans.

C’est pour cela qu’une fois votre désir d’enfant présent, une fois que vous êtes enceinte interrogez-vous.

Est-ce que des situations vécues enfant vous ont choquée? Est-ce que vous allez reproduire l’éducation que vous avez reçue? Est-ce que vous voulez quelque chose de différent pour votre enfant sans savoir quoi exactement ?

Je pense que se connaitre et se former sont les meilleures solutions pour progressivement voir les choses du point de vue de l’enfant, mieux le comprendre et donc avoir une meilleure compréhension des ses réactions.

L’éducation positive demande de l’investissement, de la réflexion de la part des parents, l’acquisition de nouveaux réflexe et donc du temps.

Vous voyez que dans la situation ci-dessus en état de stress, de fatigue ce que nous avons connu, la façon dont nous avons été éduqué devient un réflexe. Car même si vous n’êtes pas d’accord avec « l’éducation traditionnelle » vous en êtes imprégné.

S’écouter, s’épanouir !

Vous connectez à vos émotions, permettra une fois que vous aurez votre bébé d’être plus à l’aise. Pour pouvoir vous connectez à votre bébé le premier pas est de se relier à sois. Prendre soins de vous, de comment vous vous sentez pour pouvoir prendre soin de lui. Parfois la vie fait que se couper de ce qu’on ressent est plus facile, ça devient une habitude.

Prendre le temps de s’écouter, être en accord entre ce que je ressens, ce que je dis, ce que je fais, fera de vous quelqu’un de cohérent. Parce que votre enfant entend mais ressent énormément. Si vous lui dites un mot gentil en ayant un visage fermé c’est le visage fermé qu’il va retenir. Il ne saura plus ce que vous souhaitez qu’il fasse et tout le monde sera perdu.Il est parfois long de se reconnecter à sois, parfois difficile, c’est pourquoi je vous conseille d’y réfléchir quand vous êtes enceinte.

Une fois que bébé est là vous pouvez aussi mais votre attention sera déjà sur lui et plus sur vous.

Comment reconnaitre et gérer un moment « à risque » pour votre enfant? Comment l’anticiper?

En comprenant le fonctionnement de son cerveau, en communicant, en expliquant avant quand qu’il est encore calme et donc en capacité d’apprendre ce que vous attendez de lui.

Votre enfant vous observe et mime vos réaction, si quand il voit que maman est fâchée elle a une astuce pour lui permettre de gérer cette colère,la verbalise et que ça va mieux. Il apprendra qu’en cas d’énervement on explose pas qu’il y a un moyen de gérer toutes ces émotions que son cerveau ne comprend pas encore. Il est trop petit! Mais  maman est la,elle va l’aider.

La prochaine fois que vous irez faire les courses vous aurez anticipé, mis des astuces en place communiqué avec votre enfant.Ce moment de crise deviendra un moment serein, de découverte pour lui, d’apprentissage.

Vous serez fière de le voir si petit et pourtant capable de comprendre.

Petit cerveau deviendra grand!

 

En effet, il a été prouvé scientifiquement que le cerveau humain arrive à maturité vers 30 ans, au fil  des années des connexions se créent, la logique, la réaction de cause à effet en autres se développe.

 

Lorsque votre enfant ne fait pas ce qu’il devrait faire selon vous, ce n’est pas contre vous mais parce que ses capacités cognitives ne sont pas les même que les vôtres.

Pour lui permettre d’explorer, de développer, d’acquérir de nouvelles compétences appréhender le fonctionnement de son cerveau selon son âge, son environnement et son vécu est d’une grande aide.

Nous pouvons, en amont, apprendre à comprendre votre enfant, son fonctionnement pour avoir des réactions adaptées.

 

Maintenant prenez le temps de vous imaginer en phase avec votre enfant, avec vous, avec vos choix.

Sereine et confiante en l’avenir.

Nous pouvons ensemble, créer une boite à outil plein de resources qui vous soutiendra dans l’éducation de votre enfant. 

Rien n’est irréversible, si vous cherchez de la compréhension et de l’apaisement et de la bienveillance au sein de votre famille contactez-moi…

 

 

 

contact@mamanrelax.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *