« Passe le sel pas le bébé »

Cette phrase: « passe le sel pas le bébé« , je l’ai lue sur un réseau social. Peut-être que vous aussi.

En cette période de fêtes, de réunions familiales, de retrouvailles avec des personnes qu’on ne voit pas souvent, elle prend tout son sens et je vais vous dire pourquoi.

Dans ma famille, on se réunit le 25 pour fêter Noël. Cette année, nous sommes une vingtaine. C’est la première fois qu’il y a un bébé parmi nous!

C’est aussi la première fois que certains invités le rencontrent. Tout le monde arrive, Gustave est dans les bras d’une de ses tantes. Il est calme, il observe. On dit tous bonjour à ce petit bébé, certains de loin, d’autres font un bisous. Il passe de bras en bras, pleure un peu, puis retourne près de ses parents.

Il râle de plus en plus, n’a pas mangé depuis un moment. La maman veut lui donner un biberon mais il refuse. Il retourne dans les bras, regarde le chien, le sapin, pleure à nouveau. La maman essaye à nouveau de lui donner son biberon: il prend un peu et s’arrête vite. Elle décide de s’isoler et là il boit.

Cette histoire, c’est celle de Gustave… mais aussi celle de milliers d’autres bébés.

En cette soirée de fête, Gustave était comme le sel qu’on se passe parce qu’on aime tous ça sur nos plats. Ca relève un peu l’assiette.

Un bébé, pour la majorité des gens, c’est un peu de bonheur, encore plus quand on est de la famille et qu’on ne le voit pas souvent.

Le problème, c’est que Gustave est un bébé, pas du sel !

Vous ne le voyez pas souvent, vous n’êtes pas rassurant pour lui. Il est entouré de bruits inconnus, de visages inconnus. Faire face à tout cela en restant dans les bras de ses parents n’est pas facile.

Y faire face sans eux crée encore plus de stress, d’inconfort.

Alors Gustave ne mange pas, ne dort pas, il attend que ses parents soient disponibles.

Si pendant les fêtes, les réunions de familles, au quotidien, vous êtes en contact avec un bébé que vous ne connaissez pas, pensez à lui.

Pensez à ce dont il a besoin avant votre envie de prendre un petit bébé dans vos bras. On aime tous ça, je vous comprends, mais personnellement j’aime encore plus voir un bébé serein et apaisé contre ses parents.

En conclusion je dirais passer le sel OUI ! Le bébé NON !

contact@mamanrelax.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *