Faut-il laisser pleurer son bébé ?

LA question que vous vous posez !

Quand vous êtes enceinte c’est une question finit par devenir le centre de vos conversations; on vous dit quand il sera né surtout laisse pleurer ça lui fera les poumons! Si tu ne le laisses pas pleurer il ne s’habituera jamais! Alors faut-il laisser pleurer son bébé?

Une fois né faut-il laisser pleurer son bébé pour l’habituer?

L’habituer à quoi me direz-vous? Avant de faire un choix sur ce sujet il me semble important d’évoquer quelques bases.

Pour commencer pourquoi est-ce qu’il pleure ?

Quand votre bébé pleure il le fait pour vous faire passer un message, il y a une raison. Il manifeste un inconfort, un besoin auquel il faut répondre, il doit évacuer des tensions,…

Vous pouvez vous rassurer sur ce point il ne pleure pas pour le plaisir.

Quel impact ont les pleurs sur son organisme ?

Pleurer le met dans un état de stress, ça le fatigue, il dépense de l’énergie qui lui est  indispensable pour grandir et puise dans le peu de réserves qu’il possède.

En pleurant, il va augmenter sa fréquence cardiaque et respiratoire, ce qui fait entrer plus d’air froid dans son corps et provoque une diminution de sa température qu’il a, au départ, déjà beaucoup de mal à maintenir.

Suite à cela, vous pouvez voir qu’il pleure parce que son état l’y oblige. Nous sommes programmés pour survivre, nous économiser et non dépenser nos ressources.

Se demander :

POURQUOI?

Que puis-je faire pour répondre à sa demande?

Quels éléments peuvent m’aider à le comprendre?

En plus des pleurs concernant des besoins tangibles, vous verrez qu’il pleure pour décharger ses nerfs, pour évacuer les tensions accumulées durant la journée.

Ces tensions sont être en contact avec un environnement inconnu, être porté, entendre des voix nouvelles, faire de nouvelles expériences tout simplement.

Survient alors les pleurs de décharge entre 18 et 22 heures le moment ou vous êtes fatiguée, ou vous n’avez qu’une envie vous reposer enfin. Ces pleurs sont généralement difficiles à gérer, vous pouvez accompagner votre bébé, lui parler, le porter, lui dire que vous le comprenez.

Car dans ce cas ils ont une raison, que votre bébé se sente apaisé et vidé des tensions.

Par exemple vous vivez une rupture amoureuse, votre meilleure amie vient vous voir, vous sortez, shopping, restaurant,..

Vous rentrez chez vous et vous vous sentez toujours aussi mal, parce que vous auriez aimé être entendue, qu’elle vous dises « je sais que ça fait mal, je ne peux pas faire disparaître cette douleur mais je suis là pour toi. »

Pour votre bébé c’est la même chose, il arrive qu’il pleure sans que vous sachiez pourquoi, ou que même en connaissant la raison vous ayez l’impression de ne rien faire. De ne pas pouvoir aider votre enfant.

Reconnaître sa détresse, sa douleur, lui dire c’est déjà faire quelque chose. C’est le reconnaître en tant que personne à part entière et lui montrer qu’il compte qu’on ne nie pas ses besoins.

Se faire aider ?

Si vous êtes épuisée et que c’est trop pour vous, passez le relais si c’est possible. Personne n’est infaillible et ce n’est pas ce qu’on attend de vous. Il n’y a aucune honte à dire c’est trop pour moi j’ai besoin de 5 minutes au contraire.

Parfois simplement changer de personne aide le bébé à se détendre, il ressent vos émotions. Quand vous êtes démunie par ses pleurs il le ressent. Le donner à quelqu’un si vous n’êtes pas seule, le mettre en sécurité quelques minutes, souffler un bon coup permet de faire redescendre les tensions et de retourner plus sereine vers votre bébé.

Et souvenons nous qu’arrêter les pleurs à tout prix peut à terme, bloquer la communication entre vous et votre enfant.

Ne pas passer à coté de l’essentiel

Si le reflex devient tu pleures je vais t’aider à arrêter sans me demander pourquoi, vous risquez de vous couper des émotions de votre enfant et que lui même plus tard cherche à bloquer ses émotions. Qu’il ne cherche pas à les comprendre par habitude. C’est le fonctionnement qu’il connait.

Un enfant ayant appris à reconnaître et à gérer ses émotions aura plus de chance de devenir un adulte équilibré.

N’oublions pas qu’il faut s’adapter à chaque enfant, que chaque famille est différente et que ce qui marche pour le voisin ne sera peut-être pas bon pour vous.

Il n’y a pas de solutions toutes faites c’est ensemble en fonction de vos sensibilités, votre mode de vie, que nous trouverons comment améliorer votre quotidien.

Vous vous doutez bien après tout ça que je ne pense pas qu’il faille laisser pleurer son bébé.

Les conseils que les gens vous donnent partent d’une bonne intention. Ils ont été éduqués comme ça ou éduquent leurs enfant comme ça et pour eux ça fonctionne.

Mais il y a d’autres alternatives et ça il faut le dire aussi.

Si il n’y a qu’une choses à retenir, quand votre bébé pleure demandez-vous pourquoi? Et comment l’accompagner?

Si vous voulez mieux connaitre les besoins de votre enfant et les vôtres, n’hésitez pas à me contacter.

 

contact@mamanrelax.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *