Comment Instagram sauve ton allaitement ?

Hier soir, en faisant un tour sur Instagram, je vois que Karen demande si en étant malade on peut continuer à allaiter.

Son médecin lui dit de tirer son lait, de le jeter et de donner du lait artificiel à son bébé durant quelques jours.

Évidemment quand je lis ça je suis consternée et triste ! (je ne vais pas vous mentir j’ai aussi envie de lui crier OUI!! )

Je suis consternée que ce médecin donne des mauvaises informations.

Il pouvait lui dire «je ne suis pas bien formé en lactation, je vais me renseigner avant de mettre en péril l’alimentation de ton bébé. »

On sait que l’obstétrique et l’étude de la lactation humaine a énormément évolué ces 20 dernières années, ce qui était vrai il y a 5 ans ne l’est plus aujourd’hui.

C’est humain de ne pas être à la pointe des informations dans tous les domaines, mais ce qui est encore plus humain est de le reconnaitre.

Pour commencer, si la maman doit prendre un traitement, il existe des sites dont le CRAT ou tout le monde peut encoder le nom d’un médicament et voir si il est compatible avec l’allaitement.

Ca demande juste l’effort de ne pas prescrire ce qu’on donne habituellement et quelques clics pour trouver la bonne info.

Ensuite, je suis triste pour cette maman à qui ont dit que son corps est dangereux pour son bébé, qu’on lui demande de tirer son lait alors qu’elle veut juste se reposer.

Honnêtement, tu es malade, tu dois t’occuper d’un bébé et en plus tu dois tirer suffisamment régulièrement pour maintenir ta lactation.

Tu dois trouver un nouveau rythme, avoir une charge de travail supplémentaire alors que ta seule envie est de dormir.

Tout ça risque de mettre à mal l’allaitement, qui n’est en général pas juste un moyen de nourrir son enfant. Il rentre dans la vison qu’a le couple de la maternité, de l’éducation, des valeurs qu’on veut lui transmettre.

Se retrouver à mettre tout ça aux oubliettes parce que le professionnel face à vous n’est pas compétant dans ce domaine est désolant.

Vous pourrez me dire que c’est exagéré mais, en tant que sage-femme, j’ai souvent rencontré des mamans ayant perdu confiance en elle, ayant stoppé un allaitement qui allait bien suite à des mauvais conseils.

Je retrouve ces mamans lors de la grossesse suivante blessées et frustrées car elles se sont renseignées. Elles ont appris et se sont rendues compte que l’information qui a tout gâché était fausse.

Pour finir ce que je veux vous dire c’est que si vous avez des doutes, posez des questions, cherchez chez d’autres professionnels. Le manque de confiance est dangereux, il peut retarder des consultations, des diagnostics.

Il vaut mieux demander un second avis que de garder des doutes, ne plus avoir une confiance totale en son médecin.

Heureusement, instagram, malgré ses dérives à ses bons cotés. Karen a reçu la bonne info, des dizaines de fois je pense! 😀

Son allaitement va pouvoir continuer et le jour ou il s’arrêtera ça sera parce qu’elle le veut et non parce qu’on l’a indirectement forcée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *